SAUGE
(Salvia officinalis, En anglais Common Sage)

sback.gif sup.gif snext.gif
sauge.jpg



sauge.jpg

Sous-arbrisseau des régions méridionales de 0,30 0,60 m dont on utilise les fleurs et les feuilles.

Un dicton : "Qui a de la sauge dans son jardin n'a plus besoin de médecin". C'est un excellent tonique général, recommandé en cas de troubles gastriques nerveux ou circulatoire, la tisane de sauge fait tomber la fièvre, soigne le diabète le rhume et régule la transpiration.
Egalement : Dysménorrhée, frigidité, impuissance, emphysème, bouffées de chaleur, diarrhée.
Et en usage externe : Stomatite, aphtes, angine, leucorrhées, ulcères, alopécie, piqure d'insectes, entorse, soins des cheveux.


En infusion une cuillère dessert par tasse d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour.

En décoction une poignée pour un litre d'eau faire bouillir 10 minutes, en bain de bouche pour les gencives ou les aphtes, en gargarisme pour le mal de gorge, en compresses sur les ulcères.

En lotion avec une décoction concentrée (100g de feuilles pour 1 litre d'eau) mélangée du rhum en proportion égale, appliquée en friction contre la chute des cheveux, combat les pellicules.

En crme, piler 5 poignées de feuilles fraches, mélanger 500g beure de karité (ou de saindoux), faire bouillir feux trés doux, filtrer chaud, utilisé en massage pour assouplir les articulations, contre les rhumatismes, goutte, sciatique, douleurs musculaires, fortifier les nerfs.

Les feuilles sèches fumées en guise de tabac soulagent les asthmatiques.

Une pincée de feuilles de sauge infusées 5 minutes dans une tasse de lait bouillant fait avorter le rhume son début.

Le vin chaud la sauge remplace avantageusement le vin chaud la cannelle.

Des feuilles brûlées sur des braises ou mises bouillir dans une casserole désinfectent les locaux.

sback.gif sup.gif snext.gif
Sauge officinale, Salvia officinalis, herbe sacrée, thé d'Europe